Le station Boulevard Formosa à Kaoh­si­ung

Métro à Kaohsiung – Taiwan

Le station Boulevard Formosa à Kaoh­si­ung

Le station Boulevard Formosa à Kaoh­si­ung © FlickR John Royer, 2011

Le Métro de Kaoh­si­ung ( 2e ville de Tai­wan de 3 mil­lions d’habitants) a été inau­guré en 2008 avec deux pre­mières lignes. L’opération est sous forme de BOT (Build –Operate-Transfer), c’est à dire qu’une entité privée financera, con­stru­ira et gèrera une opéra­tion dans le cadre d’une con­ces­sion au gou­verne­ment. Dans le cas du Kaoh­si­ung Rapid Tran­sit (KRT), le gou­verne­ment finance env­i­ron 80% et le privé 20 % et pour une opéra­tion sur 36 ans. Après plusieures années de déficit, l’entreprise KRTC dégage pour la pre­mière fois 2 mil­lions TWD (50 000 Euros) d’excédent.  L’entreprise est opti­miste et espère que cela pour­rait soulager le poids du finance­ment à long terme.

D’autres nou­velles aussi encour­ageantes con­cer­nant deux sta­tions récem­ment sélec­tion­nées par le site de voy­age « Boot­snAll » dans le TOP15 des sta­tions les plus belles du monde: la sta­tion « Boule­vard For­mosa» et la sta­tion « Cen­tral Parc ». C’est la seule ville ayant plus d’une sta­tion sélectionnée !

La sta­tion  « Boule­vard For­mosa»  est une sta­tion de croise­ment des deux lignes.  Son nom est en mémoire  de l’incident  de For­mosa en 1979. Une man­i­fes­ta­tion pour la lib­erté pour la journée inter­na­tionale des droits de l’homme. L’architecture de la sta­tion a été dess­inée par l‘architecte japon­ais Shin Taka­matsu avec  un sym­bole de prière qui sig­ni­fie la paix. Les toi­tures en verre évoquent les plaintes des riverains con­cer­nant la nui­sance du reflet de la lumière de soleil qui oblig­èrent  les autorités à trou­ver une amélio­ra­tion.  A l’intérieur de la sta­tion, l’artiste ital­ien Mae­stro Nar­cis­sus Quagli­ata a réal­isé un chef-œuvre ver­rier le plus grand dans le monde des stations.

A Tai­wan le moyen de déplace­ment  le plus pop­u­laire en ville est le scooter. C’est une sorte de mobil­ité autonome, libre et pra­tique mais dan­gereuse, pol­lu­ante et encom­brante avec les sta­tion­nements sauvages. La pra­tique du trans­port pub­lic par les citadins est rel­a­tive­ment faible. Cela rend dif­fi­cile le développe­ment d’un réseau de trans­port pub­lic pour les munic­i­pal­ités. En revanche Taipei, avec déjà plusieurs lignes de métro, et un bon réseau de bus com­plé­men­taire, con­nait une fréquen­ta­tion  en aug­men­ta­tion régulière.

Le  métro est devenu sym­bole de moder­nité d’une ville à Tai­wan. Plusieurs grandes villes ont com­mencé à dessiner leur pro­jet de métro. Faute de finance­ment, ces réseaux risquent d’échouer avec ouver­ture par­tielle. Ainsi un réseau com­plé­men­taire est très impor­tant pour soutenir la pra­tique des pre­mières lignes de métro. Récem­ment le Grand Taichug a débuté le chantier de la pre­mière ligne verte du métro qui liera la sta­tion TGV avec le centre-ville de Grand Taichung.  La ville pro­pose en même temps un pro­jet de BRT (Bus rapid Tran­sit / Bus à Haute Niveau de Ser­vice) sur l’ensemble des tracés de métro. L’objectif est d’assurer le réseau de trans­port et habituer les citadins à la pra­tique du trans­port en commun.

Do not hesitate to share this post
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail